Rumex des AlpesPrésence et répartitionEn savoir plus
Rumex des AlpesAnalyse de situationEn savoir plus
Rumex des AlpesMesures de régulationEn savoir plus

Mesures de régulation mécaniques

Les mesures de régulation mécaniques ont pour but d'affaiblir ou d'éliminer le rumex et sont souvent effectuées en combinaison avec un ensemencement (Privation de lumière). Ceci combine l'affaiblissement/élimination du rumex avec une promotion des plantes fourragères de qualité, ce qui conduit à une amélioration plus rapide des zones. En fonction de la topographie et du mode de culture, différentes mesures de régulation mécaniques peuvent être envisagées.

Fauche unique

La fauche unique après pâturage doit être effectuée avant l'apparition des inflorescences. Elle apporte plus de lumière aux plantes fourragères restantes, en particulier dans les zones de bordure des sites à rumex ou dans les « nids » de rumex. Les plantes fourragères ont ainsi un avantage concurrentiel sur le rumex et ce dernier ne peut se réensemencer. Dans les zones infestée par le rumex et où il ne reste pratiquement plus de plantes fourragères de valeur, la fauche unique n'apporte guère d'amélioration.

Fauches multiples

Pour affaiblir durablement l’invasion, même dense, par la fauche, le moment de faucher doit être choisi de manière à ce que la plante n'ait guère l'occasion de stocker à nouveau des subs-tances de réserve dans son rhizome. Ceci semble être le stade des rosettes. La fauche doit être effectuée plusieurs fois par saison, toujours au stade des rosettes, et répétée pendant plusieurs années. Selon l'endroit et l'altitude, il peut être nécessaire d’intervenir plusieurs fois par saison. Pour l’ensemencement de la zone, il est recommandé d’utiliser des semences compétitives (Ensemencement). En présence de petites quantités de boutures, il n'est pas impératif de les enlever, mais il est important de contrôler leur dégradation rapide afin qu'elles n'enlèvent pas de lumière au semis. Lorsque le semis lève, il est nécessaire d’adapter la hauteur de coupe afin de protéger les jeunes plantes fourragères.
Le moment idéal pour faucher/mettre en pâture les zones de rumex, afin d’affaiblir les plantes, semble être le stade très précoce. A ce stade, seules les feuilles provenant directement du sol apparaissent, mais pas encore la tige (sur laquelle la fleur se formera plus tard).

Arrachage

L’arrachage est une mesure recommandée pour les petites invasions, les nids ou les plantes individuelles en raison de la grande quantité de travail nécessaire. L’efficacité est élevée. L’arrachage peut être réalisé avec différents outils (photo ci-dessous). Il est important que le rhizome entier soit retiré du sol, car des plantes individuelles peuvent également germer de certaines parties du rhizome (Propagation par rhizome). La couche végétale doit être remise en place après avoir enlevé le rumex. En fonction de la taille de la zone régulée, il est recommandé de resemer la zone avec des semences compétitives (Ensemencement).

Privation de lumière

En Autriche, le succès de la régulation a été obtenu en recouvrant le rumex d'une toile de jardin tissée, noire et résistante aux UV. En raison de la privation de lumière et du développement de la chaleur, les substances de réserve du rhizome peuvent être complètement épuisées en une saison d’alpage. Le rumex, mais aussi toutes les plantes fourragères éventuellement encore existantes, meurt complètement. Les semences du rumex présentes dans le sol gardent leur pouvoir germinatif. Afin de réduire ce risque, le sol peut être grossièrement retourné au début de l'année suivante. Les graines présentes dans la couche supérieure du sol sont ainsi stimulées à germer par l'action de la lumière. Lorsque les deux premières feuilles du nouveau rumex sont sorties, la zone peut être à nouveau couverte de la toile pendant environ 3-4 semaines, de sorte que les nouvelles plantes meurent à nouveau. Pour retrouver rapidement et complétement un sol sans rumex, il est recommandé de semer après la couverture.