Séneçon des AlpesPrésence et répartitionEn savoir plus
Séneçon des AlpesAnalyse de situationEn savoir plus
Séneçon des AlpesMesures de régulationEn savoir plus

Adaptations d’exploitation

Pour lutter efficacement contre le séneçon des Alpes, il est nécessaire d’adapter l’exploitation des surfaces. D’une manière générale, ces adaptations visent à réduire la fréquence d’utilisation et l’expansion des zones de repos du bétail; à favoriser une densité importante du tapis végétatif (éviter les zones de sol nu) et à optimiser la répartition des éléments nutritifs afin d’éviter de donner un avantage compétitif au développement du séneçon des Alpes. Ce dernier point ne peut être atteint qu’en adaptant la pâture et en optimisant la gestion des engrais de ferme. Ces adaptations sont :

  • une pâture précoce et adaptée en terme de pression pour favoriser une végétation dense et éviter les sols nus,
  • protéger les sites sensibles et potentiellement favorables au développement du séneçon des Alpes, notamment en cas de temps pluvieux pour éviter les sols nus,
  • planifier l’utilisation zones de repos afin de permettre une meilleure répartition des éléments nutritifs, de préserver les sols et d’éviter le piétinement et qui crée des zones de sols nus (Alpenblacke > Massnahmen zur Regulierung > Bewirtschaftungsanpassungen > „Anpassung der Weideführung“),
  • lorsque que cela est possible, convertir les surfaces pâturées en pré à fauche uniquement afin de rendre le séneçon des Alpes moins compétitif. Cela s’est avéré être une bonne stratégie, notamment pour des prairies humides à exploitation extensive,
  • une gestion adaptée des engrais de ferme afin d’optimiser la répartition des éléments nutritifs produits sur les surfaces de l’alpage.