Vératre blancPrésence et répartitionEn savoir plus
Vératre blancMesures de régulationEn savoir plus

Analyse de situation

Facteurs déterminants

Les facteurs déterminants principaux d’une présence fréquente et/ou une forte répartition et multiplication du vératre blanc au pâturage sont :

  • la gestion
  • le moment d’utilisation
  • l’intensité d’exploitation
  • la topographie et
  • une régulation inappropriée ou absente

Influence de la gestion

La période d’utilisation et l’intensité d’exploitation du pâturage influencent la présence du vératre blanc

  • Période d’utilisation : Le vératre blanc est sensible au piétinement des animaux, notamment dans son stade précoce de développement. Sa période de végétation est précoce. Il est donc souvent largement développé avant même les premières pâtures. Ces dernières sont souvent trop tardives et ne peuvent apporter un effet régulateur. Une pâture précoce contribue par contre à la régulation du vératre blanc.
  • Intensité d’exploitation : L’intensité d’exploitation influence le piétinement du vératre blanc en particulier par la pression (intensité de régulation) et la fréquence de pâture (fréquence de régulation). Une pression de pâture élevée mais adéquate ainsi qu’un pâturage régulier contribuent à une régulation plus efficace.

En conclusion, si l’intensité et la période d’utilisation sont combinés de manière optimale, la propagation peut être évitée par la gestion.

Topographie

L’altitude et l’exposition des pâturages influencent la période optimale d’exploitation. Leur exploitation doit être en adéquation avec le développement de la végétation. Si le fourrage est prêt sur plusieurs parcelles en même temps, une utilisation précoce s’avère difficile. Mais plus les altitudes et les expositions varient, plus l’utilisation peut être échelonnée.

Influence de la régulation

Par des adaptations d’utilisation des pâturages et des mesures de régulation mises en œuvre correctement, le vératre blanc peut être géré de manière durable et être sous contrôle (Mesures de régulation). Si les mesures d’adaptations d’exploitation et de régulation ne sont pas dûment mises en œuvre, ou si les interventions sont irrégulières ou pratiquées au mauvais moment (coupe par exemple) ou avec des outils inappropriés, le vératre blanc peut se propager.

Besoin d’intervention

Il est nécessaire d’agir si :

  • Il existe un risque d’intoxication. Celui-ci augmente en cas de présence très fréquente du vératre blanc et si la pression de pâture est élevée. C’est pourquoi il est important d’observer régulièrement la propagation du vérâtre et la charge en bétail.
  • La qualité du fourrage et/ou le rendement fourrager des pâturages sont améliorés grâce à la lutte contre le vératre blanc par des adaptations d’exploitation et des mesures de régulation appropriées (Mesures de régulation).

Au niveau légal et selon l’ordonnance sur les paiements directs (OPD), il est exigé que des plantes posant des problèmes telles que le vératre blanc n’occupent pas plus de 5 à 10 % de la surface des alpages. Le guide « Embroussaillement et plantes à problème en zone d’estivage » fournit des informations supplémentaires au sujet des seuils d’intervention.